AGUANISH

Un peu d'histoire…

L'histoire d'Aguanish commence à Québec avec deux frères, les Rochette, originaires de Pointe-aux-Trembles, nommé aujourd'hui, Neuville. Olivier et Xavier vont au quai de Québec pour travailler pour une compagnie des îles de Saint-Hélier en Jersey. Ils partent en goélette qui les amènent tout au long de la Côte jusqu'à Blanc Sablon. Un jour, ils rencontrent Jean Giroux et sa femme Julie Blouin qui, eux, sont originaires de Beauport. Ces derniers ont deux filles, Esther et Judith. Après cette rencontre, les frères Rochette retournent à Québec.

Quelques temps après, le mariage des Rochette est célébré; Olivier épouse Judith et Xavier épouse Esther. Au cours de l'année 1843, les frères Rochette reviennent et s'installent à Itamamiou à cet endroit, ils y rencontrent Michel Blais, marchand de fourrure et celui-ci devint vite un ami des deux frères. Ce dernier s'installera lui-même plus tard à Aguanish.

Plus tard, ayant obtenu les permis de pêche sur les rivières Aguanus et Nabisipi, ils quittent Itamamiou pour aller s'établir à Nabisipi. Ils construisent la maison de Olivier. Ensuite, Xavier vient construire sa maison à Aguanish, située à quelques kilomètres à l'ouest de Natashquan. 

Antérieurement, il y a eut la déportation des Acadiens. On retrouve, avant la révolution française, des Acadiens sur l'Île Saint-Pierre-et-Miquelon. Lorsque les Acadiens arrivent sur cette île, un conflit s'installe entre les deux peuples, causé par la religion. Une bonne nuit, les acadiens et le curé de la paroisse quittent Saint-Pierre-et-Miquelon pour aller s'établir aux Îles-de-la-Madeleine.

Mais un jour, pour récompenser un capitaine de bateaux, la reine signe un papier à Cuffins pour le nommer maître des Îles-de-la-Madeleine, les habitants sont découragés et n'acceptent pas de payer une redevance à celui-ci. Plusieurs familles décident plutôt de quitter les îles entre 1854 et 1865 pour aller s'établir sur la Côte-Nord.

En 1854, plusieurs familles (Gallant, Bourque, Harvey, etc...) quittent les Îles-de-la-Madeleine pour s'installer à Kégaska. En 1875, la famille de Olivier Rochette abandonne sa maison de Nabisipi pour aller s'installer à Aguanish. Vers 1875, Camil Déraps, émigré des Îles-de-la-Madeleine, s'installe à Aguanish. Laurent Gallant installé à Kégaska déménage à Aguanish également.

En 1880, les familles Boudreault et Lapierre quittent les Îles-de-la-Madeleine et vont s'établir à l’Île-Michon. Ensuite, les familles Chevarie iront les rejoindre. Des Cormier, Noël, Vigneault, Chevarie, Lapierre et des Malaison arrivent à Aguanish vers 1902. Et c'est ainsi que des gens des Îles-de-la-Madeleine viennent se joindre aux Rochette et aux Blais dejà installés à Aguanish. Enfin, ils y vivent heureux.

La pêche à la morue et au saumon était, pour les habitants d'Aguanish, leur seul moyen de subsistance et leur unique occupation. La rivière Aguanus est un endroit typique pour la pêche au saumon et cette heureuse circonstance ne se voit pas partout.  L'agriculture était pratiquée uniquement à des fins familiales, tout comme de nos jours.

Dates importantes

 

1849 Les deux frères Xavier et John Rochette, originaires de Berthier, arrivent à Aguanish.
1850 Ile Michon est fondée par Jean Michon, artisan, débarque sur l'île en face du village pour construire des barques de pêche.
1918 Le téléphone arrive à Aguanish et à Ile Michon.
1938 Construction d'un dispensaire à Aguanish.
1948 Fondation de la Caisse Populaire à Aguanish.
1952 Construction de la Passerelle reliant le côté Ouest au côté Est de la rivière Aguanus.
1957 Début de la construction de la route et l'incorporation de la municipalité rurale.
1960 L'électricité arrive à Aguanish et à Ile Michon.

Source: Père Victor Lachance